Le 17 octobre dernier, nous avons organisé notre premier Meet up, qui a rassemblé 70 consultants indépendants. L’occasion de revenir sur les fondamentaux d’une présence efficace sur les réseaux sociaux. Mais aussi sur l’importance de forger sa e-réputation!

La communauté WEEM compte plus de 400 « weemers », et ne cesse de s’accroître. Parce que l’aspect humain est pour nous essentiel, nous souhaitons partager nos expériences et nos bons plans tant avec nos clients qu’avec nos partenaires. D’où le choix de mettre en place des rendez-vous récurrents comme nos meet up.

Cette première édition (pour laquelle nous avons bénéficié de l’accueil amical de notre partenaire Qonto) était consacrée au sujet de la visibilité des indépendants. Pour beaucoup d’entre eux, être identifié par de futurs prospects est à la fois un Graal et un parcours du combattant. Il n’en demeure pas moins qu’ils sont nombreux à travailler avec des grands groupes. Pour être repéré, mettre à jour son profil sur des réseaux professionnels ne suffit pas…

Eric le Gendre (co-auteur du livre « jamais sans mon réseau », et consultant international), Pierre Simondet (Fondateur de Stick&Co, agence de communication digitale spécialisée dans les métiers du Conseil), et Samia Debeine (Directrice Générale de l’agence Dentsu Consulting) sont venus partager leurs convictions sur la façon de procéder à un networking efficace. En effet, réussir à réseauter ne s’improvise pas, d’autant que cette activité est très chronophage. Beaucoup d’indépendant ignorent d’ailleurs combien de temps ils y consacrent. D’où l’intérêt de procéder à une autoévaluation et de s’interroger sur les meilleurs territoires et réseaux à investir. Mais aussi sur la façon la plus pertinente de cultiver des valeurs positives (clarté, concision, précision, engagement…).

 

L’objectif ultime pour les indépendants : accroître leur visibilité en ligne dans le but de bénéficier d’un plus grand nombre de missions et d’un meilleur taux jour. Ce qui suppose évidemment de rendre clair son positionnement. C’est d’autant plus vrai que ce qu’un indépendant peut valoriser, c’est avant tout son nom, lequel devient une marque à part entière! Les réseaux sociaux permettent de la bâtir. Un pitch efficace assorti de références est indispensable. Si acheter des mots clés n’a pas véritablement de sens, ils peuvent en revanche optimiser leur référencement gratuit en paramétrant des outils comme Google my business.

Reste ensuite à développer une stratégie d’influence, laquelle commence avant tout par une bonne connaissance de son écosystème. Ce qui suppose d’étudier ce que font les « concurrents » et de mener une veille efficace, grâce par exemple à des agrégateurs de contenus. Cartographier des influenceurs et leaders inspirants est également une étape importante, laquelle doit être suivie de la construction d’un fichier qualifié. Une fois le réseau élaboré, reste à l’activer et à l’animer afin d’être clairement identifié.

Merci encore à tous ceux qui ont contribué à cette belle soirée en nous livrant ces quelques clés de réussite !