Quelles sont les aides financières disponibles pour monter son entreprise ?

Lorsqu’il est question de créer son entreprise, peu de gens savent qu’il existe une multitude de dispositifs mis en place pour vous aider et vous accompagner dans l’accomplissement de votre projet.

 

Que vous soyez salarié, à la recherche d’une entreprise à reprendre ou demandeur d’emploi, il est possible de bénéficier d’aides mises à place aussi bien au niveau régional qu’au niveau national.

 

Par ailleurs, hormis les aides de l’État, il est possible d’obtenir des financements de multiples manières. Entre les concours, les prêts d’honneur et les prêts bancaires, les solutions de financement ne manquent pas.

Les aides nationales et locales

Parmi les aides nationales, l’aide à la reprise et à la création d’entreprises (ARCE) est l’une des plus connues. Cette aide qui est versée par Pôle-Emploi permet d’obtenir un capital de l’ordre de 45% des allocations chômage restant au capital de l’entreprise créée ou reprise par un demandeur d’emploi.

 

Si vous avez une entreprise innovante, sachez que vous pouvez bénéficier des divers financements nationaux mis en place par BPI France. En fonction de la situation du demandeur, cet organisme dédié au soutien et au développement de l’entrepreneuriat permet d’obtenir une aide d’un montant de 30 000 euros maximum.

 

Outre les aides nationales, les départements et les régions ont également pour mission d’apporter leur soutien aux entreprises en création. Parmi ces aides, le NACRE (nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise) permet d’accompagner les jeunes, les demandeurs d’emploi et les créateurs d’entreprise.

Les aides privées ou mixtes

Le prêt d’honneur est un excellent moyen d’injecter des fonds propres ou des fonds de roulement dans votre projet. Ces prêts sont avantageux notamment en raison de leur taux d’intérêt qui est nul.

 

 

Néanmoins, afin de bénéficier d’un prêt d’honneur, il faut appartenir à un réseau. En effet, les prêts d’honneur sont généralement accordés par des réseaux de création/reprise d’entreprise, des clubs de créateur, des fondations ou des associations.

 

En ce qui concerne le montant octroyé, celui-ci dépend grandement du réseau auquel vous appartenez et du projet que vous mettez en œuvre. En règle générale, les montants varient entre 2 000 et 50 000 euros, mais les projets innovants peuvent bénéficier de financements bien plus importants.

Le prêt bancaire

Force est de constater que la banque est la première partenaire du créateur. Compte tenu du fait que votre entreprise a besoin d’au moins un compte bancaire pour fonctionner, rien ne vous empêche de vous renseigner par la même occasion sur les prêts proposés par votre banque.

 

 

En effet, les établissements bancaires proposent de nombreuses aides destinées aux entrepreneurs. Vous avez par exemple la possibilité de souscrire un prêt spécial pour les auto-entrepreneurs. Sachez toutefois que certaines conditions doivent être remplies afin de bénéficier de ce type de prêt.

 

 

S’il est vrai qu’elles proposent des financements, les banques traditionnelles sont cependant réticentes à prêter de l’argent surtout si elles n’ont pas de garantie de votre solvabilité. C’est la raison pour laquelle ce type de prêt nécessite de fournir certains justificatifs.

 

Toutefois, cela vaut uniquement si vous décidez de passer par une banque classique. En effet, il est possible de nos jours d’emprunter de l’argent en faisant appel à des établissements de crédit en ligne. En fonction du projet à mettre en œuvre, vous avez la possibilité d’obtenir un mini prêt très rapidement.

Le financement participatif

Le crowdfunding est un mode de financement particulièrement apprécié parce qu’il permet de minimiser les risques encourus par les investisseurs. Le fait de faire participer toutes les personnes intéressées permet de récolter des fonds plus vite et plus simplement à condition que le projet soit clair et facilement compréhensible par tout le monde.

 

 

L’autre avantage du financement participatif est qu’il permet de faire des contributeurs les ambassadeurs de votre projet. Toutefois, afin d’éviter les arnaques il est recommandé de se tourner vers des plateformes spécialisées dans la mise en place de ce type de financement.

 

 

Le but de ces sites est de mettre en place une structure permettant aux contributeurs de suivre l’évolution du projet et de se faire rembourser dans le cas où l’aventure n’aboutit pas.

Les concours

Peu de gens le savent, mais de nombreux concours sont régulièrement organisés par des associations privées afin de financer des projets pertinents. En fonction du secteur d’activité, de nombreuses aides financières sont disponibles.